Créateur d'enceintes acoustiques

Pourquoi amortir l’onde interne d’une enceinte acoustique ?

speaker without cabinet

Les vibrations de l’air crées par la membrane du haut-parleur se propagent à l’avant et à l’arrière en opposition de phase.

C’est pourquoi, un haut-parleur placé à l’air libre (sans bafflage) est soumis à une opposition de phase ce qui réduit drastiquement le niveau d’émission à mesure que les fréquences descendent, jusqu’à devenir nul, c’est à dire que la membrane peut osciller sans créer la moindre onde acoustique audible.

Un coffret d’enceinte a pour but premier d’annuler cet effet également appelé « court-circuit acoustique ».

Retranscrire la musique, c’est reproduire des ondes…

Une source vibratoire dans un espace confiné crée toujours des ondes stationnaires constituant une amplification naturelle de nombreuses fréquences. Ce phénomène peut faire vibrer les parois de l’enceinte, parfois de manière très audible, mais aussi et surtout perturber le fonctionnement linéaire du haut-parleur, et ainsi créer des colorations néfastes qui doivent être jugulées sur une enceinte de haute-fidélité.

La chasse aux ondes stationnaires, un argument marketing ?

De nombreux constructeurs se targuent d’avoir mis au point des systèmes d’amortissement des ondes stationnaires en se passant peu ou prou des matériaux amortissant aériens traditionnels que sont les mousses acoustiques et autres laines de verre, de roche, ouatines etc…

Certaines formes et design de structure arrondis ou de géométries non parallélépipédiques permettent effectivement de minimiser l’amplitude de ces phénomènes. Une autre technique de traitement consiste à créer volontairement une ou plusieurs résonances qui s’opposent aux ondes stationnaires. Hélas tous ces procédés ne sont réellement efficients que sur certaines fréquences et ne suffisent donc pas à endiguer les ondes stationnaires de plus faible amplitude subsistantes.

Les fréquences non traitées sont ainsi d’autant plus néfastes à la pureté de restitution qu’elles restent totalement non amorties, laissant la place à de nombreuses colorations… et bien souvent à une rhétorique faussement qualifiée de sonorité vivante, aérée, lumineuse, dynamique etc…

L’amortissement, un bien nécessaire…

Le traitement des ondes stationnaires au moyen de matériaux amortissants aériens reste donc une nécessité dans toute enceinte qualifiée de « haute fidélité ». Toutefois les modalités de leur utilisation (type, volume, densité et placement) doivent faire l’objet d’une étude et de mesures sérieuses afin d’aboutir à l’absence de coloration recherchée, tout en respectant parfaitement son fonctionnement électro-dynamique.

Identifiant SIRET : 583 281 486 00018